Prince Rupert – Port Hardy

Nuit blanche. Une douche rapide, un café, et on saute dans le taxi vers l’embarcadère. Tout le monde est déjà là: le puant, les Tintin, etc. Les chinois, eux, prendront le prochain bateau, dans 2 jours… On embarque vers 7h du mat, le bateau est nickel, en service depuis 2 mois à peine.

La traversée est un pur bonheur, le bateau descend tout le long de l’ « Inner Pass », sorte d’immense bras de mer séparé tout de long de l’océan par une chaîne d’îles plus ou moins importantes.

On passe la journée entre le pont et la cafétéria. La traversée est vraiment géniale, très « agréable » dixit papa, même si on se perd souvent l’un l’autre, et qu’on dort à tour de rôle.

Je fais un peu plus connaissance avec deux du groupe des Tintin que j’avais fini par aborder hier dans le train. Ce sont des mennonites, un groupe religieux qui ne croit pas en l’évolution. Ils viennent d’Ontario, vivent principalement de l’agriculture, se déplacent à cheval, n’utilisent pas de moteurs, ni de téléphone. Ce voyage, ils l’ont préparé depuis des années, il s’agit d’une sorte de voyage d’initiation si je comprends bien, avant qu’ils ne rentrent, ne commencent à bosser et se marient… Chez eux, l’hospitalité semble être un devoir, car ils ne manqueront pas de me donner leur adresse et de répéter qu’ils seraient ravis de m’accueillir si je passais dans le coin avec mon vélo.

Je rencontre aussi un couple de jeunes français qui sont en train de se faire chauffer une soupe au réchaud sur le pont à côté de la cabine du capitaine (des vrais fous selon mon père : « on dirait Sarah et Jérôme »). On parle longtemps ensemble, ça fait presque un an qu’ils voyagent à travers le Canada en van, le courant passe super bien, ça fait du bien de retrouver un peu son français. Comme ils vont rentrer bientôt en Europe, ils me laissent leur pass pour les parcs nationaux qui ne leur servira plus, vraiment un tout beau cadeau!

Les 13h de traversée sont passées, il fait nuit et déjà, le bateau accoste à Port Hardy. Les Tintin ne sont plus que 3, bizarre, c’est la première fois qu’on les voit en nombre impair! Je leur demande où est passé « Nixon »  (surnom donné par père, toute ressemblance avec un personnage existant ou ayant existé ne serait que pure imagination), la dernière fois que je l’ai vu, il était sur le 7e pont, il dormait sur le tapis… 2 des Tintins partent en délégation, et ramenent le fameux Nixon, qui avoue qu’il n’était pas prêt de se réveiller…

On récupère les bagages, et on monte tous dans la navette vers la ville. C’est un ancien bus scolaire, il trace dans la nuit, sans même allumer l’intérieur du bus. Les Tintin sont devant nous, la silhouette de leurs casquettes se découpe dans la pénombre du bus. On se croirait dans un convoi militaire! Ils finissent par descendre devant leur hôtel, et on se promet de se revoir bientôt en Ontario, vraiment des gars bien qui gagnent à être connus!

On se fait déposer à la station service par le shuttle, histoire d’acheter des clopes, puis on marche vers le b&b qui n’est plus très loin. L’Orange Tabby, seul B&B de la ville encore abordable. James nous attend de pied ferme, il nous montre la chambre, nous souhaite bonne nuit et referme la porte, comme si on était obligés de dormir dans la minute! C’est vrai qu’il est presque minuit, mais bon, à 120$ la nuit, il pourrait être un peu plus cool quand même, non?