Courtenay – Victoria

9h, Papa me réveille de toute bonne humeur, avec un croissant Starbucks et un café maison. Tchuuu qu’est ce qu’on a bien dormi! « Presque comme à la maison! », me confie père! On plie nos bagages en vitesse, avant de passer dire au revoir à Joanna, notre nouvelle tenancière favorite…

On reprend la route vers Victoria, on hésite un peu sur le planning de la journée… En fait,  soit on continue tout de suite sur Victoria, soit on prend une petite route qui part vers Tofino, tout à l’ouest de l’île, sur le Pacifique. Il parait que le coin vaut vraiment le coup, mais bon, c’est à 200km, et pour y aller, il n’y a qu’une route sans issue, ce qui impliquerait donc de devoir faire l’aller-retour en une journée…

Non seulement, ce serait du gaspillage, mais en plus, on doit rendre la voiture demain midi. On coupe la poire en deux, en continuant notre petit bout de chemin jusque Port Alberni, petite ville à 1/3 du chemin de Tofino, installée le long d’un bras de mer.


On s’y contente d’un tour du côté du port, avant de se poser, plissant des yeux dans le soleil, à une terrasse au bord du fjord où on mange encore comme des rois : saumon pour l’un,  steak de thon pour l’autre, un délice, pour le prix d’un burger ou à peine plus!

On repart vers Victoria, papa conduit pendant que, les yeux rivés sur le petit écran du téléphone, je cherche désespérément un hôtel pour ce soir. Tout est assez cher, mais en fouillant un peu plus sur le net, je finis par dénicher l’Huntington, en plein centre, près du port, qui a l’air classe, à 80$ la nuit, au lieu de min 140$ pour les autres. On réserve d’emblée nos 2 nuits là-bas.

On s’offre un dernier arrêt détente dans une petite ville où la plage est sympa, avec une ambiance bbq familiale. On y reste une bonne heure, couchés un peu plus haut dans l’herbe, à siroter un café à volonté et à discuter et observer les gens.

Puis, un plein d’essence, et on fonce sur Victoria. L’hôtel est à la hauteur de nos espérances, la ville aussi… une vieille ville au cachet britannique, tout ce qu’on aime.

C’est parti pour une promenade dans le quartier du petit port de plaisance, la ville est touristique à mourir, sur la jetée, il y a des dizaines de musiciens, de dessinateurs, de jongleurs,… La preuve, même la nuit, les flashes crépitent presque plus qu’à la fontaine de Trévie!