Victoria

J-4 avant le départ de mon père, j’y pense de plus en plus, le stress commence à monter… Ca va être plus dur que prévu, je crois, je commence à douter… Est-ce que je vais faire ce voyage à vélo ou pas? Honnêtement, j’en sais encore rien du tout! Tout ce que je sais pour l’instant, c’est que j’ai envie de profiter un max du temps avec lui, puis de me reposer 2-3 jours à Vancouver, avant de voir pour la suite.

On doit rentrer demain sur Vancouver, dernier jour de location du box pour le vélo. Hier soir, j’ai eu beau retourner le net tout entier pour tenter de nous trouver une chambre d’hôtel à prix raisonnable, impossible! Le Ramada qu’on avait pris il y a un mois a doublé ses tarifs pour la haute saison, et les autres hôtels ont fait pareil. Du côté des b&b, c’est peine perdue, je les ai fait tous sans exception, il n’y a rien à moins de 110$ la nuit.. Il reste juste le YWCA (pour les femmes donc, à ne pas confondre avec YMCA) dont les prix tournent autour de 90$/nuit, je crois qu’on va pas avoir le choix.

Sinon, en cherchant « vancouver weekly rentals » sur google, je suis tombé sur la petite annonce d’une fille qui louait un studio 300$/semaine pendant le mois de juillet, ça pourrait être un bon plan si je veux rester un peu, et en plus c’est tout près de Granville Island, donc du centre! On s’est échangés quelques mails, on doit se voir samedi soir quand on sera de retour à Vancouver. Je croise les doigts, ce serait vraiment top, il y a le net et tout, et sur la photo, l’appart a l’air nickel! Soit, voilà pour ce qui est du logement!

A part ça, la journée a été assez calme aujourd’hui, lever vers 9h30, on descend pour le petit déjeuner gratos qu’on nous a promis hier soir, tout contents, puis le gars nous apprend que le déjeuner n’est absolument pas inclus, et que son prix démarre à 20$. On se lève, on passe pour 2 gros radins, et on finit dans un petit café soi-disant italien, mais surtout bien dégueu, où l’expresso est servi froid dans un dé à coudre (uno ristretto, Dottore?)

Ensuite, on continue par un bon gros tour de la vielle ville, toujours aussi touristique que la veille, mais très sure et très agréable pour les 2 touristes que nous sommes. Notre tour se finit par 2 pintes de bière locale, l’Island Lager qui ont vite fait de saquer nos estomacs creux et de nous faire un peu zigzaguer dans les rues.

– « Si on faisait durer le plaisir, hein p’pa? Un bon repas et un litron, ca te dit pas? »
– « Oh tu sais, moi et mon litron, c’est plus une histoire de soirée que d’après-midi.. »
– « Ouais, mais les restos sont moins chers pour le lunch, faut en profiter! »

Il est convaincu, on tourne en rond un petit temps avant d’entrer au Cri’s, un seafood restaurant mégachic où on s’offre 2 cabillauds grillés, un délice, avec un pinot gris en accompagnement (la bouteille hein David, pas le verre!) On restera longtemps à discuter, avant d’aller s’allonger dans un parc histoire de décanter un peu.

L’hôtel n’est pas très loin, je décide d’y retourner en vitesse pour un besoin pressant, et donne rendez-vous à mon père 15 minutes plus tard dans le coin du port. Le pauve m’y attendra longtemps… Ben oui, une fois ma vessie soulagée, je me dis que je vais m’allonger 5 minutes pour lire mes mails avant de le rejoindre, et bien évidemment, je finis par m’endormir sans rien voir venir! Il doit 14h30 à tout casser… je ne me réveillerai que vers 20h!

Merde! J’imagine mon père qui a du attendre sur son banc, la moutarde montant progressivement, avant de finir par se rendre à l’évidence! Après tout, il a pas du attendre longtemps, je crois qu’il commence à comprendre les effets du vin sur mon métabolisme, et maintenant, j’avoue que je comprends mieux sa proposition de se faire ce resto en soirée…

Il rentre quand je suis sous la douche. Ouf! il râle pas! Il a juste envie de se reposer à son tour… On zappe un peu les, et on tombe sur les Visiteurs, qu’on se regarde jusqu’à la fin, avant de repartir ensemble, pour un dernier tour plus calme… Quelques mini-paquets de chips dans un 7-eleven, et on retourne dans la chambre.  Papa s’endort sur le temps que j’aie uploadé 2 news et je repars seul, à la recherche du seul café encore ouvert à 1h du mat, une sorte boite de nuit, l' »Upstairs ».

J’ai envie d’écrire la journée aujourd’hui! Il n’y a rien à faire, mais c’est en sortie que c’est encore le plus agréable. Cela faisait presque une semaine que je n’avais fait plus fait que noter en vitesse les événements principaux, et l’écriture à postériori est tout sauf plus facile.

Bon là, c’est quand même un nightclub où tout le monde danse. Du coup, je passe un peu pour un taré, mais qu’importe… 2-3 curieuses viennent lire au dessus de mon épaule, avant d’abandonner quand elles voient que c’est du francais. La boîte ferme à 2h, trop tôt, je commençais seulement à être chaud… Je rentre à l’hôtel, et sur le chemin, un réseau wifi me permet de passer un coup de fil skype à Sarah! On parle une bonne heure ensemble pour pas un balle, quel plaisir quand même! Puis, je remonte en chambre et tente de m’endormir sous cette montagne de ronflements intempestifs qui commence à me peser grave sur les nerfs!

Une réflexion au sujet de « Victoria »

Les commentaires sont fermés.