Summerland – Peachland (30km)

Réveil difficile ce matin, me suis endormi pas loin des 4h du mat, préparé toutes mes news en retard et chatté avec un ami ou l’autre. Suis toujours vaseux quand je quitte le motel, et dire qu’il faut rouler, pas super envie… Je me dis qu’un burger chez A&W me donnera sûrement des forces, grossière erreur : je ressors de là l’estomac comme un pain, sans même arriver à finir mon litre de coca (une honte pour tout bon canadien qui se respecte).

Je suis dans l’incapacité de rouler et me résigne à postposer mon départ à cette après-midi, et m’installe sous un arbre dans le parc pour une petite sieste. Michelle et son mec débarquent. On dirait qu’ils se font la gueule. J’apprends qu’ils ont passé une sale nuit sur la plage: à peine endormis, ils ont été chassés par la police. On comate un peu tous les trois, puis je les salue, on se souhaite mutuellement bonne chance et je démarre, direction Kelowna.

La route est pas trop dure, mais en travaux et assez dangereuse. Au loin sur le lac, on aperçoit un énorme nuage de fumée, on dirait un incendie, et ça a l’air sérieux…

Il fait à mourir de chaud, 38° à l’ombre, et quand j’entre dans Peachland, mes 2L d’eau sont déjà dans mon estomac. Je fais une pause à un stand de fruits dans l’idée de croquer dans un pêche, mais ils n’en ont pas…

Pas de pêches à Peachland avant le mois d’août d’après Don, le propriétaire du stand. Par contre, il m’offre 2 prunes, puis un sac de cerises, quand il apprend que je compte rouler jusqu’à Québec. Une fille et son copain qui sont en train de choisir leurs fruits me demandent de répéter : « Tu vas vraiment aller jusque Québec à vélo? Oh my goooood! » Ils ont l’air impressionnés sur le coup. Don me propose de revenir camper sur son terrain ce soir si je trouve rien en ville, vraiment trop sympa…

Je traverse la petite station balnéaire qui s’étend sur 3-4km le long du lac jusqu’au camping. 50$ la nuit, faut pas rire non plus! Partout le long de la plage, des gens fixent l’horizon aux jumelles, c’est bien ce qu’il me semblait, pas de fumée sans feu… En discutant à gauche à droite, j’apprends qu’un méchant feu de forêt s’est déclaré entre Peachland et Kelowna, et que non seulement le courant de la ville est coupé, mais qu’aussi et surtout la route est barrée, pour une durée indéterminée…

Je fais demi-tour et me prépare à pédaler jusque chez Don quand une voiture klaxonne après moi. C’est le couple du stand de fruits, ils me proposent et insistent pour que je m’installe sur leur emplacement en stoum. Je monte ma tente pendant qu’Andrew décapsule des bières et que Jessica fait chauffer des hotdogs. Ils viennent de Calgary, on passe une super bonne soirée tous les trois, à discuter de tout et de rien, puis ils vont dormir, coupure de courant oblige.

De mon côté, j’ai aucune envie de pioncer, je commence à être chaud avec toutes ces bières qu’Andrew m’a fait boire. Je descends sur la plage et entends de la musique au centre-ville, une sorte de petit festival. Quand j’y arrive presqu’une heure plus tard, c’est la dernière chanson, et il reste plus grand chose à part quelques débris. Je m’en retourne donc d’un pas lent, vers le camping.

La musique s’est arrêtée, la ville est redevenue silencieuse, plongée dans un noir total, sans aucune lumière à des kilomètres. Le ciel est incroyable, si beau que je reste couché sur un banc plusieurs heures, à me contenter d’admirer l’infini d’un pauvre regard humide. A quoi bon passer sa vie à chercher la Vérité quand on sait au fond qu’on devra se contenter de n’en trouver au mieux que quelques ridicules indices?

6 réflexions au sujet de « Summerland – Peachland (30km) »

  1. Hey Jerome – We’ve been following your travels with great interest. Although we are « language defiecient » when it comes to reading French, your pictures are language neutral! We can see that you are having some amazing experiences. I hope you have forgiven us for the mountainous route we recommended. As it is, it is a good thing you didn’t go through the Kelowna area with all the fires- they have actually closed a number of the main roads. That smoke would have been hard to take.
    You have taken some amazing photos and we have enjoyed seeing familiar places through your eyes. I am sure your family at home are enjoying the journey with you.
    All the best – we continue to pray for your safety as you explore Canada.
    Harv and Bev

  2. Hello Harv & Bev & Rick,

    I’m very happy you follow my adventures although they’re written in French… I think I’m gonna switch to English very soon anyway so stay tuned! 🙂
    Here the fire is now nearly under control and I’ve met a nice guy that has made my bike and I cross the lake on his boat… I’m now leaving Kelowna towards Vernon, well I mean after a little nap in a park to avoid the sunniest hours… It’s incredibly hot here, but it’s also incredibly gorgeous!

    Thanks a lot for your help once more, I miss you both and I also miss the delicious lunch packets made by Bev 🙂

    have a very good day

    Jerome

  3. Chouettes ces deux dernières news! 😉
    Je comprends mieux pourquoi tu resterais bien là-bas!
    En tout cas, la dernière photo du 18, elle est vraiment fabuleuse effectivement! Ca fait un peu aurores boréales.
    C’est du au feu tu crois cet effet orangé?!
    Bizz 😉

  4. Héhé oui c le feu qui illumine la fumée, une petite pause de 60 sec avec le mumix et le tour est joué… Dommage pour les arbres flous a l’avant-plan je trouve, mais bon y avait du vent! Quoiqu’il en soit je regrette vrmt d’avoir pris le d50, il est lourd et je l’ai tjs pas allumé..
    Je pense le renvoyer en belgique, mais bon c 50$…

    Biz

  5. Wow….t es photos sont vraiment belles. C est une tres bonne iddée d avoir fait un site web, je vais suivre ton voyage. Je suis tres contente de t avoir rencontré….meme si je ne me rappellais trop aujourdhui. Passes au Café avant de reprendre la route!!! Take care!!! Patricia xxx

Les commentaires sont fermés.